Vidéo: Soudaine montée des eaux au Japan

Vidéo: Soudaine montée des eaux au Japan

853
0
PARTAGER

Le corps d’une cinquième victime a été retrouvé dimanche au nord de Tokyo par les sauveteurs qui recherchaient toujours une quinzaine de disparus après les terribles inondations qui ont frappé la région, rapportent les médias japonais.
La police a découvert le cadavre de cet homme encore non identifié dans une voiture submergée par les flots à Tochigi, selon les médias.

Ces inondations ont fait suite à un épisode de précipitations torrentielles parmi les plus violents depuis des décennies.

La zone la plus durement touchée par ces inondations est Joso, une agglomération également au nord de Tokyo et peuplée de 65.000 habitants, où la rivière Kinugawa est violemment sortie de son lit jeudi, emportant maisons et automobiles sur son passage sur une superficie de 32 à 38 km2.

Au total, 1.800 sauveteurs, parmi lesquels des pompiers, des policiers et des militaires, étaient toujours mobilisés dimanche pour tenter de retrouver les 15 disparus, d’après la chaîne de télévision publique NHK.

L’urgence était d’autant plus grande que de nouvelles pluies étaient attendues dimanche soir.

Plus de 5.000 personnes ont dû passer la nuit de samedi à dimanche dans des centres d’accueil à Joso car environ 4.000 maisons ont été inondées et le réseau de distribution d’eau a été coupé.

« Nous ignorons quand l’eau sera rétablie », prévenait le site internet de la municipalité.

Le nombre de disparus à Joso a été revu samedi à la baisse, passant de 22 à 15, après que la police a retrouvé des sinistrés dont on était sans nouvelles, parmi lesquels deux enfants de huit ans.

Outre l’homme retrouvé mort dans sa voiture dimanche, quatre décès ont été enregistrés: une femme de 63 ans à Kanuma, un homme de 25 ans à Nikko, une femme de 48 ans dans la préfecture de Miyagi, où la police a aussi découvert le corps d’un homme dans une rivière.

La soudaine montée des eaux, retransmise en direct par la NHK, avait donné lieu jeudi à des scènes impressionnantes, faisant écho au tsunami de mars 2011: des habitants réfugiés sur leur toit appelant à l’aide, un homme s’accrochant à un pylône au milieu du tumulte, des véhicules et pavillons de bois à la dérive.

Commentaires