PARTAGER

Les faits se sont déroulés le 29 décembre dans un hôpital de Belgorod, en Russie. Un médecin a poussé un patient qui venait de s’en prendre à une infirmière. L’homme accompagnant le malade a tenté d’intervenir mais s’est pris une volée de coups de la part du docteur.

Le patient est revenu et s’est pris un coup de poing. Il est tombé et sa tête a heurté le sol, mourant sur le coup.

Après plusieurs minutes, le médecin et les infirmières ont tenté de réanimer la victime, âgée de 56 ans. En vain.

Selon le communiqué, « l’un des patients de l’hôpital a donné un coup de pied à une infirmière lors d’un traitement. Le médecin l’a défendue en donnant un coup de poing au patient dans la figure ».

Une enquête pour homicide par imprudence, un délit passible en Russie de deux ans de prison, a été ouverte. Le chirurgien a été licencié et placé sous contrôle judiciaire.

Le comité d’enquête estime que les faits ne nécessitent pas l’arrestation du médecin. «Si la victime avait réussi à garder l’équilibre et n’avait pas heurté le sol, les conséquences auraient été moins graves» a indiqué le comité.

Commentaires