Viol en Inde : après des tensions à l’ouverture, le procès se...

Viol en Inde : après des tensions à l’ouverture, le procès se tient à huis clos

185
0
PARTAGER

C’est un vrai chaos qui régnait ce lundi 7 janvier dans la salle d’audience de la cour de Saket, à New Delhi. La foule, comprenant des dizaines de journalistes et de membres d’associations, était si compacte que les cinq accusés n’ont pas pu y entrer. Les magistrats ont donc décidé d’interdire la présence de toute personne qui ne soit pas directement liée à ce procès, ainsi que la diffusion d’informations sur son déroulement jusqu’à la fin de la procédure.

Les cinq hommes inculpés, eux, ont fini par trouver deux avocats de la Cour suprême prêts à les défendre alors que les avocats du barreau de Saket ont encore une fois déclaré qu’ils se refusaient à le faire étant donné l’horreur des crimes commis. Cette première audience, consacrée à la présentation de l’énorme dossier d’instruction de près de 1 000 pages, aura duré environ une heure. Le procès reprendra le 10 janvier prochain.

 

rfi.fr/ actu-maroc.com

 

Commentaires