VIOLENCES A L’EGARD DES FEMMES: COUPS ET CONTRE-COUPS

VIOLENCES A L’EGARD DES FEMMES: COUPS ET CONTRE-COUPS

302
0
PARTAGER

Cette enquête menée entre 2009 et 2010, est la première du genre à être menée, non seulement au Maroc mais également sur tout le continent africain. Elle a porté sur 8.300 femmes âgées entre 18 et 64 ans pour laisser apparaître tout d’abord que c’est la violence psychologique avec un taux de prévalence de 48% qui est la plus fréquente. Par violence psychologique et selon le HCP, le Haut Commissariat au Plan à l’origine de cette enquête, il faut entendre un acte qui consiste à dominer ou à isoler une femme, ainsi qu’à l’humilier ou la mettre mal à l’aise.

 

Pour ce qui est du cadre conjugal proprement dit, il est intéressant de remarquer que 3,7 millions de cas de violences ont été enregistrés, soit un taux de prévalence de pas moins de 55%.
Sur un autre plan et en ce qui concerne les lieux publics, la violence exercée à l’égard des femmes est de 32,9% avec un taux de 24,2% dans les établissements d’enseignement et 16 % dans le cadre professionnel.

Entre juin 2009 et janvier 2010, période durant laquelle cette enquête a été menée, sur une population de 9,5 millions de femmes âgées entre 18 et 64 ans, près de 6 millions soit 62,8% ont subi un acte de violence à raison de 3,8 millions dans les villes et 2,2 millions en milieu rural.
En ce qui concerne les agressions sexuelles proprement dites, elles ont concerné 2,1 millions de femmes avec une exposition particulièrement importante des divorcées et des célibataires (près de 20%) et des jeunes de 18 à 24 ans dans une proportion de 11%.

D’une manière plus générale, la tranche d’âge de la grande partie des agresseurs se situe entre 18 et 25 ans alors que les causes imputées à ce phénomène relèvent de la promiscuité, des inégalités hommes-femmes, des mauvaises conditions de logement, la vulnérabilité économique et sociale ainsi que le chômage.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires