Visionnaire, SM le Roi est allé « au-delà des attentes de son peuple »...

Visionnaire, SM le Roi est allé « au-delà des attentes de son peuple » (agence de presse africaine)

153
0
PARTAGER

Dans un commentaire sur ce discours, l’agence, basée à Dakar, relève que la monarchie marocaine « n’a pas perdu son sens légendaire d’anticiper les événements à travers une lecture lucide du moment » et l’engagement à mettre en Âœuvre les réformes « souhaitées par les populations ».

L’agence ajoute que le Maroc « n’a rien à voir avec ses pairs arabes » en ce sens que le Royaume a bien réussi, depuis déjà longtemps, « à s’amarrer aux exigences des temps modernes », ajoutant que le Maroc « accorde beaucoup de libertés à ses citoyens ».

« Jeune et dynamique, son Roi, Mohammed VI qui fait du développement tout court et de celui des services de base son principal cheval de bataille, jouit de beaucoup de respect et d’une grande sympathie au sein des couches sociales marocaines », relève APA.

« Sa manière de gouverner suscite l’intérêt de plus d’un observateur parce qu’il s’impose l’obligation de faire des réalisations et d’être toujours prêt de ses sujets », poursuit la même source précisant que le Souverain, fort de cette volonté et de cette manière de faire toute particulière, « est resté très proche de son opinion dont il est attentif à ses moindres besoins et à ses demandes ».

L’agence africaine fait remarquer que SM le Roi « n’a pas attendu que les gens descendent dans les rues, manifestent et exigent des changements comme c’est le cas dans d’autres pays arabes pour se pencher sur la réforme des institutions marocaines afin de les adapter aux exigences du moment ».

« Il a été perspicace en décidant d’anticiper et de prévoir. Et c’est dans ce contexte marqué par de véritables révolutions dans le monde arabe qu’est intervenue l’adresse du Roi au peuple marocain. Il a mis sur la table deux grandes reformes : la régionalisation et les modifications constitutionnelles, note l’auteur de la dépêche.

Par rapport au premier thème, explique-t-il, il s’agit d’accorder une large autonomie aux régions marocaines afin qu’elles puissent s’autogérer, loin de l’autorité des gouverneurs nommés, par des présidents élus par les populations.

« Au moment où les pouvoirs dans l’espace arabo-musulman s’acharnent à concentrer toutes les prérogatives entre leurs mains, cette idée de décentralisation entière menée au Maroc constitue quand même une exception qui reflète bien une volonté réelle de modernisme et une vision qui va dans le sens de l’histoire avec un grand H », relève encore l’agence.

Par rapport au second volet du discours du Roi, les réformes constitutionnelles, il s’agit d’une approche d’autant plus « positive » qu’elle permettra de « passer en douceur d’un modèle politique vers un autre ».

Le chantier de la réforme constitutionnelle annoncé par SM le Roi repose notamment sur la consécration constitutionnelle de l’Amazighe, l’approfondissement de l’Etat de droit, la constitutionnalisation des recommandations de l’IER, la promotion de la participation politique féminine et le raffermissement de la séparation des pouvoirs.

La réforme consacre la régionalisation avancée, élève la justice au rang de pouvoir indépendant, renforce les attributions du Parlement et consacre le principe de la nomination du Premier ministre au sein du parti politique arrivé en tête des élections

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires