Volcan: le ciel européen perturbé

Volcan: le ciel européen perturbé

374
0
PARTAGER

L’autorité britannique de régulation du trafic aérien NATS (National Air Traffic Services) a annoncé que le nuage de cendres pourrait parvenir au-dessus de l’Ecosse d’ici à ce mardi matin. Conséquence de ces événements, le président américain Barack Obama est arrivé lundi soir à Londres, plus tôt que prévu par son programme (son avion devait initialement y atterrir ce mardi), après une visite effectuée en Irlande.
« A la suite des prévisions (de présence) de (quantités) significatives de cendres volcaniques dans l’espace aérien écossais », la compagnie British Airways a de son côté décidé, également « par précaution », qu' »elle n’assurerait aucun vol entre Londres et l’Ecosse mardi (…) qui arrive en Ecosse avant 14h00 (13h00 GMT, ndlr) ou part d’Ecosse avant 14h00″.

« Aucun risque » en France avant 48 heures

La néerlandaise KLM a de même annulé seize vols entre Amsterdam et le nord du Royaume-Uni, notamment l’Ecosse. La compagnie cargo Loganair a suspendu 36 vols prévus entre lundi 17h00 GMT et mardi 12h00 GMT, pour la plupart des vols intérieurs écossais, mais aussi quelques vols à destination de Birmingham (Angleterre) et de Belfast (Irlande du Nord). De même, l’Irlandaise Aer Lingus et la compagnie Easyjet ont suspendu leurs vols en direction de l’Ecosse et du nord de l’Angleterre.

La force de l’éruption était toujours jugée « importante » lundi et, selon Peitur Arason, des services islandais de météorologie, « les vents de basse altitude (…) soufflent fort en direction de la Grande-Bretagne, mais à plus haute altitude ils soufflent vers le Nord-Ouest ». L’organisation européenne de la sécurité aérienne Eurocontrol a cependant fait savoir qu' »aucune fermeture de l’espace aérien n’était attendue » lundi ni mardi hors Islande, même si le nuage de cendres devrait bien « affecter » une partie du ciel européen.

Après l’Europe du Nord, le nuage pourrait se diriger vers l’espace aérien français et le nord de l’Espagne jeudi « si les émissions volcaniques se poursuivent avec la même intensité », a pour sa part averti Eurocontrol. Il n’y a « aucun risque » qu’il touche l’espace aérien français dans les prochaines 48 heures, après « tout dépendra », a à cet égard déclaré le secrétaire d’Etat français aux Transports Thierry Mariani.

 

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires