PARTAGER

Le constructeur allemand Volkswagen va porter plainte auprès du ministère public à Braunschweig, dans le cadre du scandale de moteurs truqués, a-t-il été décidé mercredi à l’unanimité du présidium du conseil de surveillance, à l’issue d’une réunion de crise.

Dans une déclaration, l’organe fait savoir que les irrégularités constatées « peuvent également avoir des conséquences pénales » et qu’il soutiendra pleinement l’enquête du ministère public.

Le géant allemand de l’automobile a admis avoir mis en place un logiciel sur les moteurs diesel d’environ 11 millions de ses voitures visant à fausser les résultats de tests antipollution.

Le scandale fait l’objet d’investigations en Allemagne, aux Etats-Unis, où le scandale a éclaté vendredi, ainsi qu’en Corée du Sud, en Italie et en France. Londres a de son côté demandé une enquête de la Commission européenne, à qui l’Espagne, siège de Seat, qui appartient au groupe Volkswagen, a demandé d’agir.

Commentaires