PARTAGER

Depuis que le prix de l’électricité est parti à la hausse, les épiciers et des supermarchés de quartier n’ont trouvé de mieux à faire que de procéder à l’extinction de leurs frigos au moment de baisser leur rideau le soir avant de fermer boutique pour réduire leur consommation d’électricité, sans se soucier des conséquences pour les produits laitiers frais stockés et la santé des clients.

Cette pratique qui a tendance à se généraliser ces temps-ci cause la multiplication d’intoxications alimentaires, a été déjà dénoncée avec force par une famille de Rabat dont les membres en ont été victimes surtout, pour leur petite fillette âgée de 8 mois qui a frôlé le pire au cours d’une nuit cauchemardesque après avoir consommé des yaourts à la qualité douteuse et dangereuse.

Ces derniers ont d’ailleurs été confiés aux services d’hygiène de la commune de Hassan à Rabat pour un examen méticuleux qui malheureusement n’a rien fait pourtant le propriétaire de l’épicerie en question avait reconnu qu’il éteignait ses frigos pendant les heures de fermeture pour réduire ses factures d’électricité.

Aujourd’hui, deux autres cas d’intoxication grave ont été enregistrés, toujours le même problème, des yaourts pas frais à cause des frigos éteints le soir. Le père de la famille victime de cet empoisonnement ne compte pas rester les doigts croisés et promet de saisir aussi bien la justice que les médias et les associations de protection des consommateurs pour éviter d’autres drames.

Ce problème très sérieux n’est que la partie visible d’un iceberg car elle touche à la santé de tous les citoyens, les épiciers étant légion à recourir à cette pratique n’y trouvant rien d’illégal.

Un vrai cri d’alarme est ainsi lancé, ici, pour une mobilisation générale contre ces criminels.

 

Commentaires