WikiLeaks: l’ex-soldat Manning bientôt fixé sur son sort

WikiLeaks: l’ex-soldat Manning bientôt fixé sur son sort

249
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Sur les 22 chefs d’accusation retenus jusqu’à présent contre son client, l’avocat de Bradley Manning demande qu’il n’en soit retenu que trois.

Tous les autres doivent être abandonnés parce qu’ils sont « exagérés », affirme David Coombs. Notamment celle de « collusion avec l’ennemi », pour laquelle l’ancien soldat de 24 ans risque la prison à vie. Ou encore celle d’utilisation « de logiciels informatiques sans autorisation » parce que « dans son unité », affirme le défenseur de Manning, « tout le monde écoutait de la musique et regardait des films sur les ordinateurs de travail ».

Avec les trois accusations qui seraient maintenues, précise l’avocat, Bradley Manning encourrait trente ans de prison. « Trente années comme peine maximum, c’est suffisant », lance le conseil du jeune homme, avant d’interpeller le juge : « Vous avez l’occasion d’offrir au gouvernement américain ce dont il a besoin : voir les choses telles qu’elles sont. »

Un peu avant cette plaidoierie, l’accusation avait réclamé le renvoi de Manning devant une cour martiale, et le maintien de tous les chefs d’accusation. « Il a aidé les ennemis des Etats-Unis en leur fournissant indirectement des renseignements à travers Wikileaks », a martelé le procureur militaire.

Le colonel chargé d’examiner le dossier devrait rendre sa décision dans plusieurs semaines.

rfi.fr_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires