Yémen: un soldat tué dans un attentat suicide contre la Garde républicaine

Yémen: un soldat tué dans un attentat suicide contre la Garde républicaine

131
0
PARTAGER

« Les deux kamikazes qui ont perpétré l’attaque ont été tués ainsi qu’un garde républicain », a déclaré un responsable militaire.

« Cinq autres soldats ont également été blessés », a-t-il ajouté.

L’attentat, qui a eu lieu à 06H00 (03H00 GMT), a visé une caserne de la Garde républicaine dans la ville de Bayda, à 170 kilomètres au sud-ouest de Sanaa et limitrophe de la province d’Abyane, un bastion d’Al-Qaïda.

Des témoins ont indiqué que l’immeuble de trois étages avait été dévasté par l’attentat.

L’explosion a été suivie par un échange de tirs entre les attaquants armés et les gardes républicains, dirigés par le fils aîné d’Ali Abdallah Saleh, l’ancien président yéménite qui a cédé la place à son vice-président il y a moins d’une semaine après plus d’un an de révolte.

Mercredi, le réseau extrémiste Al-Qaïda avait revendiqué l’attentat meurtrier qui avait visé un palais présidentiel dans le Sud, le jour de la prestation de serment du nouveau président Abd Rabbo Mansour Hadi il y a une semaine.

Peu après la cérémonie de prestation de serment le 25 février, un kamikaze avait fait exploser une voiture piégée devant le palais présidentiel de Moukalla, chef-lieu du Hadramout, tuant 26 soldats de la Garde républicaine, selon une source médicale.

En prêtant serment, M. Hadi s’était engagé à « préserver l’unité du pays, son indépendance et son intégrité territoriale » et de continuer à combattre Al-Qaïda.

A la mi-février, de violents affrontements entre des membres d’Al-Qaïda et des hommes armés avaient fait 17 tués dans un village proche de Bayda. Les heurts avaient éclaté après la mort d’un chef local d’Al-Qaïda, Tarek al-Dahab, tué par balles par son demi-frère, Hizam, selon des sources tribales.

Par ailleurs, deux policiers ont été blessés samedi matin dans l’explosion de deux engins plantés dans le mur d’enceinte d’une caserne des forces de sécurité dans l’est de Moukalla, a indiqué à l’AFP une source au sein des services de sécurité.

En outre, 16 soldats ont été blessés dans un accrochage à l’arme automatique entre l’armée et des insurgés islamistes à l’est de Zinjibar, chef-lieu de la province d’Abyane, a indiqué une source militaire.

Zinjibar est contrôlée depuis fin mai 2011 par des combattants se réclamant des « Partisans de la Charia », un groupe lié à Al-Qaïda que l’armée tente sans grand succès de combattre. Ce groupe a pris aussi le contrôle de villages voisins.

Née de la fusion des branches yéménite et saoudienne d’Al-Qaïda, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a mis à profit l’affaiblissement du pouvoir de Sanaa en raison de la révolte contre M. Saleh pour renforcer sa présence dans le sud et l’est du pays.

AFP________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires