PARTAGER

Nasser Zefzafi, détenu depuis le 29 mai dernier, a adressé une lettre mercredi depuis sa cellule de la prison d’Oukacha à Casablanca, dans laquelle il salue « enfants du Rif et de la patrie ».

Cette lettre de cinq pages signée de son numéro de matricule, « prisonnier numéro : 74823 », a été diffusée par son avocat maître Mohamed Ziane sur son site internet.

Le leader des manifestations du Hirak a tenu à remercier ses partisans pour leur « militantisme civilisé qui se poursuit depuis plus de 7 mois, à travers lequel ils ont démontré leur patriotisme sincère », tout en insistant sur son innocence et celle des autres détenus du mouvement.

Le chef de file des manifestants du Hirak y a tenu à adresser ses salutations à tous les Rifains, les Marocains partout dans le pays, les membres de la diaspora et surtout aux femmes rifaines, tout en rendant hommage à ceux qui poursuivent le mouvement social en les incitant à maintenir leur mobilisation contestataire.

Nasser Zefzafi a conclu sa lettre par un verset coranique, et invite ses compagnons à garder le caractère pacifique des protestations.

« Je vous renouvelle mon conseil de pacifisme. Rien d’autre que le pacifisme comme seul manière pour nos revendications d’obtenir gain de cause. Je vous conseille de rejeter la violence, l’extrémisme et de ne pas vous écarter de nos revendications légitimes », a-t-il déclaré.

Commentaires