« Zine lifik »: Le nouveau surnom des saoudiens au Maroc après le film...

« Zine lifik »: Le nouveau surnom des saoudiens au Maroc après le film de Nabil Ayouch

5782
0
PARTAGER

La tempête qui a emporté le dernier film de Nabyl Ayouch, »Much Loved
(Zin Lifik) » interdit par les autorités, a eu également pour
conséquence directe la fuite en très grand nombre du Maroc de
touristes de nationalité saoudienne, promettant de ne plus revenir
à jamais dans le royaume.

Montrés dans les extraits du film comme des débauchés vicieux,
amateurs de chair fraîche, ils ont commencé depuis le scandale qui
s’en est suivi, à être désignés du doigt, insultés et menacés dans
leurs déplacements dans la ville ocre et ailleurs dans le royaume.
Des manifestations d’hostilité suffisamment convaincantes pour les pousser
à abréger leurs vacances et opter pour d’autres cieux plus accueillants
et plus cléments où personne ne viendra leur demander de comptes pour
leurs chaudes soirées, eux qui, se fiant en la légendaire hospitalité
marocaine, ont cru que tout était permis dans le pays de l’éblouissement
des sens.

La réputation de touristes qui y viennent sans leurs femmes pour passer du bon temps
avec des marocaines, célibataires et mêmes mariées, qu’ils ont tendance à prendre toutes
pour des femmes légères, leur colle à la peau depuis des lustres.

Fort heureusement, cette accusation ne s’adresse pas à tous les saoudiens
qui ont établi des liens avec le Maroc qu’il considère comme leur
deuxième patrie, soit en y venant en famille, soit en ayant épousé une
marocaine, soit en ayant investi au Maroc soit exerçant dans la diplomatie et qui,
tous, se sentent visés par cette mauvaise image qui leur a valu le nouveau
surnom « zine lifik » et d’être désignés du doigt de la part des marocains.

Ce film a décidément fait trop de ravages avant sa sortie et il était
temps que le feu s’éteigne.

Commentaires