Maison A la une ZOOM SUR LES ÉQUIPES QU’AFFRONTERA LE MAROC EN RUSSIE 2018

ZOOM SUR LES ÉQUIPES QU’AFFRONTERA LE MAROC EN RUSSIE 2018

707
0
PARTAGER

C’est fait, le tirage au sort du mondial 2018 qui s’est déroulé en Russie a eu lieu et les Lions de l’Atlas connaissent maintenant les équipes qu’ils affronteront au premier tour. Si on fait un petit tour à travers les divers réseaux sociaux, tous les citoyens marocains se plaignent du groupe B qu’a hérité le Maroc le qualifiant du « groupe de la mort ». Ainsi notre équipe rencontrera l’Espagne, Le Portugal et l’Iran.

Aucun texte alternatif disponible.

Zoom sur les équipes adversaires du Maroc

L’EQUIPE D’IRAN

En tête Iran

Classement Fifa. 32e

Meilleure performance. Premier tour en 1978n 1998, 2006 et 2014 (en quatre participations)

Sélectionneur. Carlos Queiroz (depuis 2011)

Equipe-type probable. Beiranvand – Mohammadi, Ezatolahi, Haji Safi, Pouraligajni – Ansarifard, Montazeri, Taremi, Jahan Baksh – Azmoun, Ghafouri

Joueurs à suivre. Sardar Azmoun (Rubin Kazan)

Qualifications. Le célèbre technicien portugais Carlos Queiroz a mené son équipe sans grande difficulté vers une cinquième phase finale. A noter que la « Team Melli » s’est même permis de terminer devant la Corée du Sud avec sept points d’avance.

Ambitions. Un point oui, plusieurs pourquoi pas, mais passer les poules relèverait du miracle. Difficile en effet d’imaginer le talent tactique de coach Queiroz combler l’écart footballistique qui sépare ses joueurs des autres nations. Seul un tiers de son groupe évolue en Europe, et encore, dans des championnats mineurs (Suède, Pays-Bas, Belgique, Grèce). L’attractivité de cette équipe repose sur les seuls pieds du buteur prodige de 23 ans Sardar Azmoun, buteur du Rubin Kazan (Russie) et surnommé le « Messi » iranien à Téhéran.

Palmares Iran

Palmares Iran

En tête Performances en Coupe du monde Iran

Buts en Coupe du monde Iran

En tête éliminatoires Iran

Parcours éliminatoires IranLégende éliminatoires Iran

Buts éliminatoires Iran

L’ÉQUIPE D’ESPAGNE

En tête Espagne

 

 Classement Fifa. 6e.

Palmarès. Un titre en 2010 (en 15 participations).

Sélectionneur. Julen Lopetegui (depuis 2016)

Equipe-type probable. De Gea – Nacho – Piqué – Ramos- Alba – Alcantara – Busquets – Iniesta – Silva – Morata – Isco.

Joueurs à suivre. Iniesta (FC Barcelone), Isco (Real Madrid), Asensio (Real Madrid).

Qualifications. Dix matchs, neuf victoires et un nul, 36 buts marqués pour seulement trois encaissés : la Roja a signé un parcours impeccable dans le groupe G. Elle termine avec 28 points, devant l’Italie (éliminée en barrage).

Ambitions. Après les triomphes de la génération dorée ayant remporté consécutivement l’Euro 2008, la Coupe du monde 2010 puis l’Euro 2012, l’Espagne a essuyé une sévère douche froide en 2014. Eliminée du Mondial au Brésil dès la phase de poules après deux défaites cinglantes, l’Espagne s’est ensuite inclinée en 8e face à l’Italie (2-0) lors de l’Euro 2016. Après le départ de Vicente del Bosque, l’équipe coachée par Julen Lopetegui peut raisonnablement viser le dernier carré. Forte d’un jeu de passes épuisant pour ses adversaires, elle peut compter sur des cadres très expérimentés (Iniesta, Ramos) et l’arrivée de jeunes talents, tels que Marco Asensio et Isco. Didier Deschamps, le sélectionneur français, y voit un adversaire redoutable : « S’il y a une équipe à éviter, c’est bien l’Espagne. Si ça peut être un autre que nous qui la rencontre, c’est bien ».

Palmares Espagne

Palmares Espagne

En tête Performances en Coupe du monde Espagne

Parcours en Coupe du monde Espagne

Parcours résumé en Coupe du monde Espagne

Buts en Coupe du monde Espagne

En tête éliminatoires Espagne

Parcours éliminatoires EspagneLégende éliminatoires Espagne
Buts éliminatoires Espagne

L’ÉQUIPE DU PORTUGAL

En tête Portugal

Classement Fifa. 3e

Meilleure performance. Demi-finale en 1966 et 2006 (en six participations).

Sélectionneur. Fernando Santos (depuis 2014)

Equipe-type probable. Rui Patricio – Cédric Soares, Pepe, José Fonte, Eliseu – Bernardo Silva, William Carvalho, Danilo, João Mário – Cristiano Ronaldo, André Silva

Joueurs à suivre. Cristiano Ronaldo (Real Madrid), Bernardo Silva (Manchester City)

Qualifications. Comme souvent, le Portugal a dû batailler pour se qualifier. Derrière la Suisse tout au long des éliminatoires, la Seleção das Quinas a dû attendre la dernière journée pour valider son billet pour la Russie, à la faveur d’une victoire bien méritée face aux Helvètes. Avec un bilan de 27 points sur 30, le Portugal n’a toutefois pas à rougir de son parcours presque parfait.

Ambitions. Vilipendé pour la qualité médiocre de son jeu lors de l’Euro 2016 remporté face à la France, le Portugal propose désormais un spectacle plus chatoyant. Renforcés par la montée en puissance du Mancunien Bernardo Silva ou du Milanais André Silva, et donc un peu moins dépendants des exploits de Cristiano Ronaldo, les Portugais abordent le Mondial avec ambition. La compétition s’annonce plus relevée qu’un Euro à 24 équipes, mais les hommes de Fernando Santos ont les moyens d’égaler, au moins, leur meilleure performance en Coupe du monde, une demi-finale en 1966 et 2006.

Palmares Portugal

Palmares Portugal

En tête Performances en Coupe du monde Portugal

Parcours en Coupe du monde Portugal

Parcours résumé en Coupe du monde Portugal

Buts en Coupe du monde Portugal

En tête éliminatoires Portugal

Parcours éliminatoires PortugalLégende éliminatoires Portugal

Buts éliminatoires Portugal

Commentaires