La cryptomonnaie bientôt légale au Maroc

Actuellement, les cryptomonnaies sont interdites au Maroc, mais un projet de loi est en cours de vote qui pourrait les autoriser et les officialiser. En dépit de l’interdiction actuelle, de plus en plus de personnes possèdent des monnaies électroniques au Maroc.

En 2022, le Maroc est devenu le marché de la cryptomonnaie le plus important d’Afrique du Nord, avec plus de 1,15 million de citoyens possédant des portefeuilles crypto. Selon Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib, le projet de loi vise à offrir une définition de la cryptomonnaie adaptée aux réalités marocaines, et non à limiter l’innovation, mais plutôt à protéger les personnes contre les risques liés à l’utilisation d’un marché hautement spéculatif.

Une étude de TripleA révèle que les pays africains avec les PIB les plus importants sont ceux qui comptent le plus grand nombre de détenteurs de cryptomonnaies. Le Nigeria est en tête de ce classement en Afrique, et 4ème au niveau mondial avec 22,33 millions de détenteurs de cryptomonnaies, représentant 10,34 % de la population. Il est suivi par l’Afrique du Sud (7,71 millions ou 12,45 % de la population), le Kenya (6,10 millions ou 11,60 % de la population), l’Égypte (2,37 millions ou 2,26 % de la population) et la Tanzanie (2,32 millions ou 3,82 % de la population).

 

Actu-maroc.com, Banque, Finance, Investissement, Cryptomonnaie, Bitcoin, actualités marocaines, Maroc, les nouvelles, Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, informations, info, Agadir

Quitter la version mobile