Régime de change plus flexible, Boussaid et Jouahri recadrent le débat

22
SHARES
102
VIEWS

Les deux premiers responsables de la réforme du régime de change, Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances et Abdellatif Jouahri gouverneur de Bank Al Maghrib ont tenu à balayer d’un revers de main une multitude de convictions et d’interprétations qui entourent le passage au régime de change plus flexible entré en vigueur lundi dernier.

C’était lors d’une rencontre avec la presse organisée jeudi après-midi au siège de la banque centrale à Rabat. Les deux responsables se sont d’emblée montrés allergiques au mot flottement qui a tellement circulé ces derniers jours, précisant qu’il est loin de la réalité de cette première phase de la réforme du régime de change. Le mot juste à utiliser concernant cette dernière est flexibilité ou flexibilisation, insistent-ils. S’attardant longuement sur l’explication des tenants et aboutissants de la première phase, dont ils minimisent l’impact, les deux responsables ont ajouté que le Maroc ne passera à la phase suivante de cette réforme du régime de change, qu’une fois que le pays aura encore réuni les prérequis nécessaires, avec le lancement des réformes deuxième génération.

Commentaires

Next Post