Nouvelle loi sur la nationalité marocaine : connaissance des langues arabe et amazigh exigée

La Chambre des représentants du Maroc vient d’adopter une nouvelle loi sur le Code de la nationalité marocaine. Cette loi établit les critères que doit remplir toute personne souhaitant obtenir la citoyenneté marocaine. Désormais, une des conditions pour obtenir la nationalité marocaine est d’avoir une connaissance adéquate des langues arabe et amazigh, ou de l’une d’elles. Cette nouvelle loi a été proposée par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, elle vise à aligner les dispositions du Dahir nᵒ 1.58.250 sur la Constitution du Maroc, qui a élevé l’amazigh au rang de langue officielle de l’État, aux côtés de la langue arabe.

En même temps, la Chambre des représentants a adopté une loi qui établit les conditions et les modalités pour bénéficier du Fonds d’entraide familiale. Selon cette loi, les parents nécessiteux ayant droit à une aide alimentaire pourront bénéficier d’avances financières allouées par le Fonds d’entraide familiale. Les parents qui le souhaitent peuvent donc faire une demande pour bénéficier de ce fonds auprès du président du tribunal de première instance.

Quitter la version mobile